La construction écologique et l'effet de serre (suite)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Pourquoi construire écologique ?

Raison 2-2 - L’effet de serre

L’efficacité énergétique en ligne de mire



La responsabilité de l’homme sur la modification du climat est avérée, c’est la conclusion de la première partie du chapitre sur l’effet des serres. Cet impact sur le climat résulte de multiples activités telles la construction, le transport, l’agriculture ou l’industrie. Cette deuxième partie sera limitée au centre d’intérêt de ce site, à savoir, les constructions. Les autres secteurs ne seront pas abordés.

1 - Effets anthropiques : Répartition des émissions anthropiques des GES
Le CO2 est le GES le plus présent dans l’atmosphère. C’est aussi celui qui est le plus produit par l’homme puisqu’il représente plus des 3/4 des émissions, suivit du méthane à moins de 15 % et du protoxyde d’azote à 8 %. Les gaz fluorés ne représentent, fort heureusement qu’environ 1 % de la totalité.

Les infos et concepts Maison Passive

2 - Effets anthropiques : Provenance des émissions de CO2
La production anthropique du CO2 résulte de l’usage de l’énergie. C’est donc l’énergie qui est la principale source de pollution au CO2.

Les infos et concepts Maison Passive

3 - Incidence des constructions en France : Répartition de la consommation d’énergie finale
En France, pour assurer notre confort, les bâtiments utilisent 43 % de l’énergie totale dépensée. C’est plus que les transports qui en absorbent pourtant 31 %. Ces 2 secteurs représentent à eux seuls pratiquement les 3/4 de la consommation d’énergie Française.

Les infos et concepts Maison Passive

4 - Incidence des constructions en France : Répartition des émissions de CO2
L’impact de la pollution au CO2 des bâtiments est toutefois proportionnellement plus faible que celui de leur consommation énergétique parce qu’il dépend du contenu en CO2 de d’énergie utilisé. Spécialité des bâtiments Français, les convecteurs électriques dopés à l’électricité nucléaire non productrice de CO2 baissent la production de ce GES. Au bilan, les bâtiments représentent pourtant 31 % des émissions de CO2. Ajouté aux déplacements qui en produisent 28 %, le total des émissions des particuliers représente environ 60 % des émissions Françaises globales de CO2.

Les infos et concepts Maison Passive

5 - Incidence des constructions en France : Répartition des émissions de CO2 par locaux
La pollution provoquée par les bâtiments est essentiellement due aux locaux résidentiels qui en produisent pratiquement les 3/4.

Les infos et concepts Maison Passive

6 - Incidence des constructions en France : Répartition des émissions de CO2 en résidentiel
Au même titre que les besoins de boire, manger ou dormir, le besoin de confort est vital pour l’homme. Parce que le chauffage est, même avec un habillement de qualité, le moyen le plus rapide et le plus facile d’obtenir ce confort en période hivernale, il constitue la solution la plus facilement mise en œuvre au détriment de la qualité de l’air et de l’efficacité énergétique. Malgré l’usage immodéré de convecteurs dopé à l’énergie nucléaire, le chauffage représente à lui seul plus des trois quarts des émissions de CO2.

Les infos et concepts Maison Passive

Le besoin de confort
Les émissions de CO2 résultent de la consommation d’énergie
La consommation d’énergie d’un bâtiment résulte essentiellement du besoin vital de confort de l’homme.
Le besoin permanent de confort est donc la principale source de pollution des bâtiments

La solution logique pour diminuer la pollution des bâtiments consiste donc à limiter leur confort au minimum vital. Cette solution, qui peut immédiatement venir à l’esprit parce qu’elle découle d’un raisonnement parfaitement rationnel, n’est pas acceptable. Qui admettrait, en effet, de voir son confort réduit ? Il faut donc éviter de se jeter immédiatement sur la solution qui parait le plus logique, celle qui saute immédiatement aux yeux parce qu’elle n’est pas nécessairement crédible. Il faut analyser le problème, chercher les différentes solutions acceptables et retenir celle qui peut satisfaire le plus grand nombre. Le confort ne peut pas être limité parce que sa recherche est dans la nature de l’homme. Ce qui peut être modifié c’est la manière de l’atteindre sans pollution et donc avec le minimum d’énergie.

La seule et unique solution qui limite la pollution au minimum tout en améliorant le confort,
c’est l’efficacité énergétique

La nature est complexe, les interactions sont multiples
La prise en compte de l’écologie ne pourra pas exister
sans la connaissance, la compétence et la réflexion…

En résumé :

  • L’effet de serre provient en grande partie des constructions
  • La responsabilité des constructions provient de leur nécessité impérative d’assurer le confort
  • Assurer le confort est assuré grâce à l’usage de l’énergie
  • L’usage de l’énergie est donc responsable de l’effet de serre
  • Limiter l’effet de serre implique de minimiser la consommation d’énergie sans pour autant restreindre le confort
  • Réduire l’usage de l’énergie tout en garantissant le confort ne peut être atteint que grâce à l’efficacité énergétique

À suivre : Raison 3 - La loi - La charte de l’environnement

Le sommaire :
Pourquoi construire écologique en 10 raisons ?
           • 1 - Le sens de l’histoire
           • 2-1
- L’effet de serre - Responsabilité anthropique
           •
2-2 - L’effet de serre - L’efficacité énergétique en ligne de mire
           • 3
- La loi - La charte de l’environnement
           • 4
- Le bon sens - Le principe de précaution
           • 5-1
- L’indépendance énergétique individuelle ou le droit à la liberté
           • 5-2
- L’indépendance énergétique collective
           • 6
- La réglementation
           • 7
- Les intérêts économiques et commerciaux
           • 8
- La nécessité d’agir dans tous les domaines
           • 9
- Les limites de la nature
           • 10
- Les maths ont toujours raison