6-4 - L'inertie thermique en hiver (V2016)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives

L'inertie thermique ne fonctionne pas sans changement de température

En période hivernale, les variations de la température quotidienne extérieure ne dépassent pas quelques degrés. Les variations de la température intérieure sont, quant à elles, quasiment nulles puisque les habitations sont maintenues à température constante grâce à leur système de chauffage et à leur régulation.

En hiver, l'inertie thermique ne fonctionne pas

Augmenter l'inertie thermique par transmission en hiver n'a donc aucun intérêt. Augmenter l'inertie thermique par absorption n'est pas vraiment utile non plus, sauf dans le cas de bâtiments particulièrement vitrés dans lesquels elle peut limiter les variations de température provoquées par la course du soleil, lorsque ses rayons peuvent chauffer la construction en profondeur. Dans ce cas, l'inertie intérieure permet de stocker la chaleur dans la journée pour la restituer plus tard, quand les rayons du soleil ne chauffent plus la maison ou lorsque la température extérieure commence à baisser, en limitant alors le besoin de chauffage.

Article précédent sur le sujet - Article suivant sur le sujet



Tous les articles sur le même sujet : la thermique



Une maison passive en plus, c’est un peu de pollution en moins
Nul ne peut y déroger, la nature est l’avenir de l’homme
Soyez actif pour construire passif
Maison passive : découvrez les concepts
Pour suivre les infos de ce site, abonnez-vous à la liste de diffusion
Ne transmettez pas d’informations issues de ce site sans vérifier les droits de reproduction



Accueil - Accéder au sommaire