Les Français ont adopté ITI

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
La prononciation de ce titre racoleur vous rappelle peut-être, c’était en tout cas l’objectif, un film de Steven Spielberg de 1982. Dans ce film, les lettres E et T, initiales d’Extraterrestre, se prononcent à l’anglaise «ITI» comme le sigle qui est utilisé en France en temps qu’acronyme des termes «Isolation Thermique par l’Intérieur». La comparaison n’est pas fortuite ou simplement amusante. Elle correspond à une réalité typiquement gauloise, quasi extraterrestre, une ineptie franco-française de plus, en total désaccord avec les lois universelles de la thermique qu’aucun autre pays n’a pu imaginer adopter un jour : l’utilisation quasiment systématique d’ITI quels que soient la situation, le type et l’usage des bâtiments.

Dès l’origine des obligations d’isolation, en 1975, la physique et le bon sens auraient au moins dû inciter les professionnels de la construction à réserver l’isolation par l’intérieur à la rénovation de bâtiments anciens dont la qualité des façades, celle des matériaux apparents, l’intérêt architectural ou historique ne laissent pas d’autres choix pourtant tous moins risqués sur le plan structurel. Il est temps de changer d’habitude et d’attitude afin de transformer les prémices des développements actuels de l’Isolation Thermique par l’Extérieur en choix systématiques. On pourrait même imaginer, comme en Belgique, sauf cas exceptionnel à justifier, de rendre obligatoire ce type d’isolation.

Connue sous l’acronyme ITE, l’Isolation Thermique par l’Extérieur possède de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients qui sont, tous deux, exactement l’inverse de ceux qui découlent de l’Isolation Thermique par l’Intérieur.

Avantages des ITE :
  • L’isolation extérieure permet un gain de surface habitable en neuf comme en rénovation;
  • Les ponts thermiques des dalles de plancher et des murs de refend sont supprimés;
  • Le confort est amélioré du fait que les murs ont des températures proches de celle de l’air intérieur en toute saison;
  • Les inerties maximales des murs, par transmission et par absorption, permettent de stabiliser les températures intérieures, principalement en été, en amortissant les gains de chaleur externe et interne surtout lorsqu’ils peuvent être couplés à des ventilations nocturnes efficaces;
  • La condensation et les risques de fissures dus au gel sont quasiment inexistants du fait de la température élevée des murs intérieurs
  • Les COV, Composés Organiques Volatils, polluants dégagés par l’isolation intérieure ne posent plus de désagrément à l’extérieur;
  • Les accrochages intérieurs sont simplifiés et peuvent être assurés en toutes circonstances;
  • Les matériaux constructifs de qualité peuvent être conservés à l’intérieur.

Inconvénients des ITE :
  • Les matériaux de protection d’un mur isolé par l’extérieur sont fréquemment moins résistants que ceux d’un mur isolé par l’intérieur;
  • Les matériaux constructifs extérieurs de qualité sont dissimulés dans le cas de rénovations;
  • Le prix de l’ITE est nettement plus élevé que celui de l’ITI parce qu’il n’existe encore que peu d’entreprises capables de réaliser ces prestations mais leur nombre est en hausse;
  • Le prix plus élevé est très fréquemment compensé par un gain de surface habitable conséquent;
  • Les sous-sols, les combles, les balcons, les terrasses, les garages… doivent être étudiés avec précaution pour supprimer les ponts thermiques;
  • Les volets pivotants, les pare-soleil et plus généralement les matériels qui nécessitent une fixation extérieure peuvent poser des problèmes de résistance mécanique à l’arrachement et de pont thermique en cas de percement de l’isolant.
  • Cette technique d’isolation, réservée à des personnes formées et compétentes, interdit la plupart du temps l’autoconstruction tel que ce sera vraisemblablement aussi le cas de futures réglementations telles la RT2012.

Construire passif, c’est construire sans système de chauffage classique et si possible sans système de climatisation, tout en étant en situation de confort tout au long de l’année. Contrairement à la RT2012, le label Passivhaus n’impose aucune obligation de moyen mais ses critères sont tellement élevés qu’ils s’imposent simplement d’eux-mêmes. Ce type de construction implique, entre autre, une qualité d’isolation qui va bien au-delà de ce qui se pratique habituellement. En dehors des épaisseurs d’isolant très largement supérieures aux normes en cours, il est indispensable de supprimer les ponts thermiques en hiver et de conserver les inerties thermiques par transmission et par absorption maximales en été. La physique théorique démontre qu’il ne peut pas exister de matériau satisfaisant simultanément à ces deux dernières caractéristiques physiques. Seul un assemblage d’au moins deux matériaux peut y parvenir tel que précisé dans l’article «Comprendre l'inertie thermique, la diffusivité, l'effusivité et leurs incidences sur le confort». L’ITE est la seule solution qui puisse optimiser les inerties toute en supprimant quasiment tout pont thermique. L’isolation répartie avec un seul matériau ne peut pas être optimisée. L’isolation par l’intérieur ne convient pas non plus puisque ces caractéristiques sont opposées à celle de l’isolation par l’extérieur. L’ITE est donc l’unique solution utilisable en maison passive ou à très haute performance.

La pollution et la protection du climat sont devenues, par obligation morale mais aussi par besoin vital, des éléments clés de toutes décisions envisageables. Limiter drastiquement l’usage de ressources non renouvelables dont on sait que les prix futurs pourront devenir exorbitants est un choix qui va rapidement devenir une nécessité voir même une obligation morale.

L’ensemble de ces facteurs simultanés implique, même lorsqu’il ne s’agit pas d’une construction passive, que le seul choix d’isolation toujours cohérent est celui qui consiste à retenir systématiquement l’isolation thermique par l’extérieur.

Dans une maison passive dotée d’une ITE renforcée, suppression des ponts thermiques en hiver et inertie maximale des murs en été se conjuguent pour optimiser le confort en toute saison tout en limitant au maximum la puissance des sources d’énergie nécessaires.

En résumé :
        • La solution d’isolation la plus efficace, des points de vue thermique, confort, solidité et santé, est l’ITE, Isolation Thermique par l’Extérieur.
        • L’ITE doit devenir la norme et l’ITI doit être réservée aux seules rénovations précautionneuses de bâtiments anciens de caractère.