4-3 - Le concept Maison passive : genèse et définition (V2016)

Concevez le plan d'une maison. Améliorez les performances de chaque élément qui la compose et influe sur sa qualité thermique pour limiter les besoins de chauffage. Pour commencer, améliorez sa compacité et orientez la façade principale, généralement celle qui comporte le plus de fenêtres, vers le sud. Augmentez les épaisseurs et la qualité des isolations de sol, de mur et de toit. Supprimez les ponts thermiques. Prenez ensuite des fenêtres triple vitrage parfaitement étanches à l’air. Changez enfin la VMC simple flux classique par une VMC double flux performante. À partir d’un niveau d’amélioration suffisant, vous allez constater, par les calculs thermiques, que l’air neuf peut apporter, en association avec les apports solaires et internes, l’énergie manquante nécessaire pour maintenir une situation de confort permanent en hiver. Les canalisations de la VMC double flux ont alors un deuxième rôle qui consiste, lorsqu’il fait plus froid que la normale, à permettre le chauffage par l’air neuf grâce, par exemple, à des batteries de chauffage. C’est à ce stade que se situe le concept de maison passive, dans lequel l’air chauffé qui circule grâce au réseau aéraulique de la VMC élimine le besoin de recourir à un réseau spécifique de chauffage et le prix de cet équipement… Lire l'article…

6-13 - Les limites des murs perspirants

Les murs respirants permettraient d’assurer une régulation de la température, de l’humidité et, parfois même, beaucoup plus fort, du taux de gaz carbonique intérieur, le CO2 émis par les occupants de constructions particulièrement écologiques. Le terme « perspirant » est, la plupart du temps, substitué au mot respirant parce qu’il serait plus significatif de la réalité… Lire l'article…

Maison passive : prétentions et réalité

Le seul moyen de s’assurer du fait qu’une construction est réellement passive est l’obtention du label Passivhaus, tel que précisé dans l’article « L’intérêt de la labellisation ». En l’absence de cette garantie, comment se faire une idée de la réalité des dires de votre interlocuteur alors qu’il peut… Lire l'article…

L'intérêt de la certification

Obtenir un label, dans quelque domaine que ce soit, c’est certifier que le produit correspond réellement à des caractéristiques parfaitement définies dans un cahier des charges précis. C’est s’assurer de la réalité, même en l’absence de connaissance permettant d’en juger directement… Lire l'article…

Les prestations thermiques recommandées

Le concept de « Maison passive » consiste à améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que la chaleur amenée par l’air neuf en provenance du réseau de la ventilation double flux soit capable d’assurer le confort les jours les plus froids de l’hiver. Ce niveau de performance est atteint lorsque… Lire l'article…

Optimisation économique des maisons passives

Le concept de Maison passive est basé sur une amélioration de tous les composants de la construction ayant une incidence sur le bilan énergétique en limitant les actions au meilleur rapport qualité/prix qui est atteint lorsqu’il devient possible de remplacer le réseau de chauffage classique par celui de… Lire l'article…

Les conséquences du concept "Maison passive"

Les composants des maisons passives, définis dans l’article précédent, sont des conséquences du concept, mais ce ne sont pas les seules, loin de là. L’inventaire ci-après qui en précise de nombreuses autres n’est d’ailleurs probablement pas exhaustif. Certaines d’entre elles constituent simplement un état de fait… Lire l'article…

Les composants des maisons passives

Le concept de « Maison passive » consiste à améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que la chaleur amenée par l’air neuf en provenance du réseau de la VMC double flux soit capable d’assurer le confort les jours les plus froids de l’hiver. Les critères des maisons passives qui permettent d'atteindre cet objectif constituent des obligations de résultat. Il n'existe aucune obligation de moyen. La conception et le mode constructif sont libres. Cette liberté permet de s'adapter au climat et à l'environnement local. Les vitrages augmentent les déperditions de chaleur mais aussi les apports solaires. L'absence d'obligation de moyen permet alors de choisir de petits vitrages peu déperditifs lorsqu'un projet est mal orienté et trop ombragé. Au contraire, lorsque la construction est bien orientée et ensoleillée, elle permet de privilégier les apports solaires en hiver avec des ombrages prédéfinis pour limiter les risques de surchauffe en été. Le concepteur est libre de ses choix sans aucune contrainte architecturale ou technique. Il pourra de même choisir librement le niveau de performance de chacun des composants de la construction avec comme objectif unique: l'obligation de respecter les critères du concept par tous les moyens… Lire l'article…

Les critères du concept "Maison passive"

La mise en œuvre des concepts « Maison passive » consiste à améliorer les performances de tous les éléments de la construction qui peuvent limiter le besoin de chauffage à un niveau, attesté par le bilan thermique, suffisamment bas pour que la chaleur maximale qui peut être amenée grâce au renouvellement d’air de la VMC double flux puisse à lui seul maintenir une situation permanente de confort en hiver. La limite de puissance du chauffage par l'air induit une limite du besoin de chauffage. Ce concept implique de fait le respect de certaines obligations pour qu'il puisse être concrètement mis en œuvre. L'étanchéité à l'air de la construction et du réseau de la VMC double flux est l'une des plus importantes car le fonctionnement de cette dernière en dépend. Assurer le confort en hiver, notamment grâce aux apports solaires, implique un risque de surchauffe en été et parfois aussi en mi-saison. Un autre critère consiste donc à limiter ce risque qui doit être vérifié par le calcul thermique lors de la conception. Enfin un bâtiment économe en chauffage ne doit pas provoquer des consommations supplémentaires par ailleurs, en climatisation ou pour les autres besoins que sont, entre autres, la production d'eau chaude et les usages spécifiques pour tous nos équipements électriques. Les critères du concept "Maison Passive" fixent les limites de puissance et de besoin de chauffage comme de climatisation ainsi que d'étanchéité à l'air, de risque de surchauffe estivale et de consommation d'énergie primaire à respecter impérativement… Lire l'article…

Les limites du chauffage par l'air

Le principe des maisons passives est d'améliorer les performances de tous les éléments de la construction qui peuvent limiter le besoin de chauffage de telle manière que l’air neuf amené par le réseau aéraulique d'une VMC double flux puisse apporter, en association avec les apports solaires et internes, l’énergie nécessaire pour maintenir une situation permanente de confort en hiver. L'optimisation de la compacité, de l'orientation, des isolations de sol, de mur et de toit, des fenêtres ainsi que des ponts thermiques ou encore de l'étanchéité à l'air dépend donc de la puissance maximale qui peut être fournie par une VMC double flux. il faut donc connaître les limites du chauffage par l'air…
Lire l'article…

L’intérêt insoupçonné des sas

Les concepts bioclimatiques et passifs n’impliquent pas nécessairement la mise en œuvre d’un sas qui pourtant présente des intérêts très largement sous estimés notamment en construction passive… Lire l'article…

Classique, bioclimatique ou passif : les concepts…

Prenez un grand terrain installé à peu près n’importe où, même en pleine campagne, éloigné de tout, même de votre lieu de travail et des écoles de vos enfants. Dessinez une construction ou choisissez la plutôt dans un catalogue comme ça vous fait plaisir, sans aucune contrainte autre que celle des mensualités de remboursement de vos futurs emprunts. Lire l'article…