6-12 - Un mur de façade idéal (V2017)

Un mur de façade est un mur qui sépare l’ambiance intérieure confortable de l’atmosphère extérieure qui ne l’est, en définitive, que rarement. Pour être idéal sur le plan thermique, il devrait participer au confort intérieur en toute saison. Ce dernier facteur est capital. Le confort ne peut pas être assuré de manière identique en…
Lire l'article…

6-11 - Qualités thermiques comparées des matériaux de construction (V2017)

Le choix des matériaux qui ont une incidence déterminante sur la qualité thermique des constructions performantes, notamment les maisons passives, ne peux résulter que de la connaissance et de la compréhension de leurs caractéristiques physiques qui définissent leurs aptitudes à assurer le confort tout en limitant les consommations d’énergie. La connaissance des notions de conductivité thermique et d’inerties ainsi que de leurs valeurs caractéristiques pour chaque matériau n’est en effet pas suffisante pour appréhender leurs qualités pratique réelles…
Lire l'article…

6-10 - Caractéristiques thermiques et choix des matériaux de construction (V2017)

L'objectif initial du concept de "Maison passive" est d'améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que le niveau du besoin de chauffage soit suffisamment bas pour que la chaleur qui peut être amenée par le renouvellement d’air de la VMC double flux puisse maintenir une situation permanente de confort sans réseau de chauffage classique mais sans aller inutilement au delà de ce niveau de performance. Le prix de construction sera ainsi optimisé et le confort amélioré tout au long de l’année quelle que soit le climat local…
Lire l'article…

6-9 - L'intérêt de l'inertie thermique en résumé (V2016)

L'inertie thermique accessible régule la température en permanence, sans usure et sans entretien, de manière passive. L'inertie thermique par absorption, la plus importante pour le confort au quotidien, notamment en maison passive, permet d'économiser l'énergie du chauffage en captant naturellement, sans énergie et au bon moment, la chaleur qui passe à sa portée et en la relâchant, dans les mêmes conditions, à l'ambiance dans laquelle elle est située…
Lire l'article…

6-8 - Accessibilité de l'inertie thermique (V2016)

Le confort est amélioré grâce à l'inertie thermique intérieure qui réduit les variations de température et à la ventilation. Lorsqu'il y a variation de température, les parois à forte inertie peuvent jouer un rôle d'éponge thermique. Pour que ce soit vraiment le cas, elles doivent absorber la chaleur en hausse dans la journée, en réduisant les variations de la température de l'air, et la restituer pendant dans la soirée et pendant la nuit quand la chaleur alors libérée dans l'air peut être évacuée par la ventilation nocturne. Ça, c'est la théorie. Dans la pratique, il faut que…
Lire l'article…

6-7 - Inertie thermique et puits provençal (V2016)

En été, le confort est amélioré grâce à l'inertie thermique intérieure par absorption. L'inertie thermique intérieure ne fonctionne pas sans changement de température. L'inertie thermique ne peut pas fonctionner sans ventilation nocturne efficace. Le confort, l'inertie thermique et la ventilation, notamment la ventilation nocturne sont étroitement liés. Améliorer simultanément l'inertie thermique et la ventilation permet d'améliorer fortement le confort. Il existe une solution qui, de par sa conception, peut réaliser simultanément cette performance à moindre coût, c'est celle qui…
Lire l'article…

6-6 - Inertie thermique et ventilation (V2016)

En été, les parois à forte inertie ne peuvent pas stocker de chaleur si elles ne sont pas suffisamment fraîches. En période estivale, les parois à forte inertie par absorption améliorent le confort lorsqu'elles peuvent stocker la chaleur dans la journée et l'évacuer la nuit. Pour pouvoir stocker la chaleur, il est impératif que les parois lourdes soient plus fraiche que l'air neuf. Le seul moyen de les rafraîchir est d'évacuer la nuit la chaleur qu'elle sont stocké le jour grâce à la ventilation nocturne de tous les locaux…

Lire l'article…

6-5 - L'inertie thermique en été (V2016)

L'inertie thermique est d'autant plus efficace que les changements de température sont importants. En période estivale, l'augmentation des températures des façades est essentiellement le fait de l'évolution de la course du soleil au fil de la journée. La baisse de température résulte de son mouvement jusqu'à sa disparition totale la nuit. Les écarts de température de surface peuvent dépasser 60°C chaque jour. Soit nettement plus qu'en hiver…
Lire l'article…

6-4 - L'inertie thermique en hiver (V2016)

L'inertie thermique ne fonctionne pas sans changement de température. En période hivernale, les variations de la température quotidienne extérieure ne dépassent pas quelques degrés. Les variations de la température intérieure sont, quant à elles, quasiment nulles puisque les habitations sont chauffées et maintenues à température constante par des thermostats…

Lire l'article…

6-3 - Comprendre l'inertie thermique, la diffusivité, l'effusivité et leurs incidences sur le confort (V2016)

L’inertie est la tendance de tout système à conserver son état initial en permanence. Nous en faisons tous l’expérience, tous les jours, dans notre vie courante, avec nos véhicules par exemple. Sans inertie, un véhicule pourrait atteindre dès le démarrage, presque instantanément, la vitesse souhaitée alors que l’inertie nous impose une accélération importante, fortement dispendieuse en carburant, pour l’atteindre lentement. Le freinage pourrait être quasiment immédiat, quelle que soit la vitesse initiale, alors que les distances de freinage sont d’autant plus longues que la vitesse et la masse du véhicule sont élevées…
Lire l'article…

10-6 - Le bois n'est pas un isolant thermique (V2016)

La conductivité thermique est une des caractéristiques thermiques des matériaux qui permet de déterminer ceux qui sont isolants et ceux qui ne le sont pas. Cette information est capitale pour toute construction performante, notamment pour la conception des maisons passives. Dans les matériaux utilisés en construction, la variation du coefficient de conductivité thermique dépasse en effet un facteur très largement supérieur à 10 000 entre les plus isolants, tel le polyuréthane, et le plus conducteur, le cuivre…
Lire l'article…