4.12 - Même les maisons passives ont besoin d'un système de chauffage (V2016)

Non, non et non. Une maison passive, même dans le sud de la France, n'est pas une maison sans système de chauffage. Le soleil et les apports internes ne sont pas toujours suffisants. Un équipement permettant la production de chaleur est indispensable pour les jours les plus froids. La seule définition des critères du concept en est une preuve incontestable…
Lire l'article…

6-2 - Comprendre les flux de chaleur par transmission (V2016)

Etablir le bilan thermique d'une construction dés la phase de conception est indispensable pour, entre autre, déterminer ses besoins les plus importants, ceux du chauffage, avec le plus d'exactitude possible. Comment peut-on quantifier ce besoin d'énergie? Autrement dit, comment peut-on calculer les pertes et les apports de chaleur? Quelles sont les caractéristiques physiques des matériaux qui sont à prendre en compte? Comment ces propriétés interagissent-elles ensemble? Comment choisir les matériaux qui permettent d'obtenir un bilan conforme à la réglementation ou au niveau passif? Cet article ne répond pas à toutes ces questions, mais il vous donne une partie des outils indispensables à la compréhension des flux de chaleur en vous exposant la méthode de calcul des déperditions les plus importantes de tout bâtiment, celles qui découlent des phénomènes de transmission thermique au travers de tous leurs matériaux…
Lire l'article…

6-1 - Les bilans thermiques (V2016)

La principale source de consommation énergétique indispensable pour assurer notre confort dans nos habitations est généralement, en France, celle nécessaire au chauffage pendant la saison hivernale. La plupart du temps et dans la plupart des régions, le recours à l'énergie n'est pas nécessaire pour le confort d'été. Dans l'avenir, la donne pourrait évoluer. Le réchauffement climatique pourrait, en effet, modifier les besoins puisque la tendance de l'évolution des température conduit vers des hivers plus froids et des étés plus chauds. La climatisation pourrait devenir une nécessité comme ça l'est déjà dans les régions les plus chaudes. Connaître les sources des déperditions inévitables et des apports d'énergie utilisables ou non, utiles ou contreproductifs, est indispensable pour pouvoir contrôler le bilan thermique et, en définitive, le confort que peuvent nous procurer nos constructions aujourd'hui et demain par simulation de l'évolution du climat…
Lire l'article…

4-3 - Le concept Maison passive : genèse et définition (V2016)

Concevez le plan d'une maison. Améliorez les performances de chaque élément qui la compose et influe sur sa qualité thermique pour limiter les besoins de chauffage. Pour commencer, améliorez sa compacité et orientez la façade principale, généralement celle qui comporte le plus de fenêtres, vers le sud. Augmentez les épaisseurs et la qualité des isolations de sol, de mur et de toit. Supprimez les ponts thermiques. Prenez ensuite des fenêtres triple vitrage parfaitement étanches à l’air. Changez enfin la VMC simple flux classique par une VMC double flux performante. À partir d’un niveau d’amélioration suffisant, vous allez constater, par les calculs thermiques, que l’air neuf peut apporter, en association avec les apports solaires et internes, l’énergie manquante nécessaire pour maintenir une situation de confort permanent en hiver. Les canalisations de la VMC double flux ont alors un deuxième rôle qui consiste, lorsqu’il fait plus froid que la normale, à permettre le chauffage par l’air neuf grâce, par exemple, à des batteries de chauffage. C’est à ce stade que se situe le concept de maison passive, dans lequel l’air chauffé qui circule grâce au réseau aéraulique de la VMC élimine le besoin de recourir à un réseau spécifique de chauffage et le prix de cet équipement…
Lire l'article…

4-1 - Les concepts "Maison passive" finiront par s'imposer (V2016)

Construire une maison passive, qui plus est à énergie vraiment positive, couplée à la conduite de véhicules électriques, est, à l’évidence, une solution écologiquement exemplaire d’efficacité énergétique, d’économie d’énergie et de production d’énergie propre simultanées. Un jour ou l'autre ce sera indispensable car la terre est finie. Ses ressources fossiles, le pétrole, le gaz, le charbon sont finies. Ses ressources nucléaires sont finies. À force de les consommer toutes simultanément et sans limite, par un nombre toujours plus grand d'individus, un jour elles disparaîtront forcément. C’est inévitable. La seule chose qu’on ne puisse dire avec certitude, c’est quand. Mais à partir de ce moment-là, la planète détruira forcément plus de CO2 que l’on en produira. Oui, un jour, forcément, la terre prendra sa revanche et gagnera. Les émissions anthropiques de CO2 tendront forcément vers zéro. Cette pollution cessera. C’est inéluctable. L’épuisement des sources d’énergie fossile nous l’imposera : toutes les constructions futures seront passives en adéquation avec la nature…
Lire l'article…

2.2 - La jungle des kW et des surfaces (V2016)

Seules peuvent être comparées des unités de même nature. Par méconnaissance des concepts, par défaut du langage courant ou par l’imprécision de certaines notations des erreurs colossales peuvent passer inaperçues. Dans le cadre des surfaces des bâtiments et de leurs besoins énergétiques , les erreurs combinées peuvent dépasser un facteur 8!!! C’est article fait donc le point de ce qu’il faut savoir et des confusions à éviter concernant l’usage des unités de surface, de puissance et d’énergie utilisées dans le cadre de la réalisation ou de la rénovation de constructions passives ou non…
Lire l'article…

Maison passive : prétentions et réalité

Le seul moyen de s’assurer du fait qu’une construction est réellement passive est l’obtention du label Passivhaus, tel que précisé dans l’article « L’intérêt de la labellisation ». En l’absence de cette garantie, comment se faire une idée de la réalité des dires de votre interlocuteur alors qu’il peut…
Lire l'article…

L'intérêt de la certification

Obtenir un label, dans quelque domaine que ce soit, c’est certifier que le produit correspond réellement à des caractéristiques parfaitement définies dans un cahier des charges précis. C’est s’assurer de la réalité, même en l’absence de connaissance permettant d’en juger directement…
Lire l'article…

Les aberrations de la RT2012

Construire au standard « Maison passive » c’est un choix, mais construire RT2012 c’est une obligation pour touts les bâtiments depuis de cette nouvelle année… telle est la base de l’étude sur la Compatibilité entre la Réglementation Thermique RT2012 et le label Passivhaus. Pour réaliser cette étude, il a été nécessaire de tenter de…
Lire l'article…

Les prestations thermiques recommandées

Le concept de « Maison passive » consiste à améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que la chaleur amenée par l’air neuf en provenance du réseau de la ventilation double flux soit capable d’assurer le confort les jours les plus froids de l’hiver. Ce niveau de performance est atteint lorsque…
Lire l'article…

Optimisation économique des maisons passives

Le concept de Maison passive est basé sur une amélioration de tous les composants de la construction ayant une incidence sur le bilan énergétique en limitant les actions au meilleur rapport qualité/prix qui est atteint lorsqu’il devient possible de remplacer le réseau de chauffage classique par celui de…
Lire l'article…

Les conséquences du concept "Maison passive"

Les composants des maisons passives, définis dans l’article précédent, sont des conséquences du concept, mais ce ne sont pas les seules, loin de là. L’inventaire ci-après qui en précise de nombreuses autres n’est d’ailleurs probablement pas exhaustif. Certaines d’entre elles constituent simplement un état de fait…
Lire l'article…

Les composants des maisons passives

Le concept de « Maison passive » consiste à améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que la chaleur amenée par l’air neuf en provenance du réseau de la VMC double flux soit capable d’assurer le confort les jours les plus froids de l’hiver. Les critères des maisons passives qui permettent d'atteindre cet objectif constituent des obligations de résultat. Il n'existe aucune obligation de moyen. La conception et le mode constructif sont libres. Cette liberté permet de s'adapter au climat et à l'environnement local. Les vitrages augmentent les déperditions de chaleur mais aussi les apports solaires. L'absence d'obligation de moyen permet alors de choisir de petits vitrages peu déperditifs lorsqu'un projet est mal orienté et trop ombragé. Au contraire, lorsque la construction est bien orientée et ensoleillée, elle permet de privilégier les apports solaires en hiver avec des ombrages prédéfinis pour limiter les risques de surchauffe en été. Le concepteur est libre de ses choix sans aucune contrainte architecturale ou technique. Il pourra de même choisir librement le niveau de performance de chacun des composants de la construction avec comme objectif unique: l'obligation de respecter les critères du concept par tous les moyens…
Lire l'article…

Les critères du concept "Maison passive"

La mise en œuvre des concepts « Maison passive » consiste à améliorer les performances de tous les éléments de la construction qui peuvent limiter le besoin de chauffage à un niveau, attesté par le bilan thermique, suffisamment bas pour que la chaleur maximale qui peut être amenée grâce au renouvellement d’air de la VMC double flux puisse à lui seul maintenir une situation permanente de confort en hiver. La limite de puissance du chauffage par l'air induit une limite du besoin de chauffage. Ce concept implique de fait le respect de certaines obligations pour qu'il puisse être concrètement mis en œuvre. L'étanchéité à l'air de la construction et du réseau de la VMC double flux est l'une des plus importantes car le fonctionnement de cette dernière en dépend. Assurer le confort en hiver, notamment grâce aux apports solaires, implique un risque de surchauffe en été et parfois aussi en mi-saison. Un autre critère consiste donc à limiter ce risque qui doit être vérifié par le calcul thermique lors de la conception. Enfin un bâtiment économe en chauffage ne doit pas provoquer des consommations supplémentaires par ailleurs, en climatisation ou pour les autres besoins que sont, entre autres, la production d'eau chaude et les usages spécifiques pour tous nos équipements électriques. Les critères du concept "Maison Passive" fixent les limites de puissance et de besoin de chauffage comme de climatisation ainsi que d'étanchéité à l'air, de risque de surchauffe estivale et de consommation d'énergie primaire à respecter impérativement…
Lire l'article…

Les limites du chauffage par l'air

Le principe des maisons passives est d'améliorer les performances de tous les éléments de la construction qui peuvent limiter le besoin de chauffage de telle manière que l’air neuf amené par le réseau aéraulique d'une VMC double flux puisse apporter, en association avec les apports solaires et internes, l’énergie nécessaire pour maintenir une situation permanente de confort en hiver. L'optimisation de la compacité, de l'orientation, des isolations de sol, de mur et de toit, des fenêtres ainsi que des ponts thermiques ou encore de l'étanchéité à l'air dépend donc de la puissance maximale qui peut être fournie par une VMC double flux. il faut donc connaître les limites du chauffage par l'air…

Lire l'article…

Classique, bioclimatique ou passif : les concepts…

Prenez un grand terrain installé à peu près n’importe où, même en pleine campagne, éloigné de tout, même de votre lieu de travail et des écoles de vos enfants. Dessinez une construction ou choisissez la plutôt dans un catalogue comme ça vous fait plaisir, sans aucune contrainte autre que celle des mensualités de remboursement de vos futurs emprunts.
Lire l'article…

Prix comparés RT2012 et Passivhaus

Vive la RT2012! Tel aurait pu être le titre de cet article tant les changements que cette nouvelle Règlementation Thermique va provoquer sont importants. Ils se situent, bien évidemment, au niveau de la consommation en énergie primaire des bâtiments, pour les 5 besoins que sont le chauffage, la climatisation, l’ECS (Eau Chaude Sanitaire), l’éclairage et les…
Lire l'article…

Qualité comparée RT2012 et Passivhaus

Le label Passivhaus est conçu comme une optimisation techno économique maximale du besoin le plus important en climat continental. Dans cette situation, la consommation pour le besoin de chauffage dépasse tous les autres et le concept y est donc particulièrement adapté. Lorsque ce niveau de performance est atteint, l’ECS, l’Eau Chaude Sanitaire, devient le…
Lire l'article…

Calculs simultanés RT2012 et Passivhaus

Lorsque l’option d’une construction passive labellisée sera retenue, les calculs RT2012 et Passivhaus devront obligatoirement être effectués en parallèle avec les logiciels spécifiques pour vérifier que toutes les obligations sont respectées point par point tel est une des conclusions de l’article «Compatibilité RT2012 et Passivhaus»…
Lire l'article…

Compatibilité RT2012 et Passivhaus

A l’heure ou l’application de la RT2012 est, en partie, devenue obligatoire, la question n’est plus de comparer objectivement les constructions règlementaires avec les constructions passives labellisées Passivhaus, mais plutôt de savoir si, en France, les constructions passives certifiées peuvent être conformes à la RT2012 dont le respect devra être attesté…
Lire l'article…