Le contexte du développement des maisons passives

Les infos et concepts Maison Passive

Moi, je ne pollue pas, regarde les fumées rejetées par ces usines, ces bus, ces avions… ce sont eux qui polluent! Avec la prise de conscience de la pollution actuelle, je ne pensais pas qu’on pouvait encore entendre ce genre de remarque, et pourtant, ce fut encore le cas récemment. Il faudra encore expliquer, répéter, convaincre. C’est indispensable. Et plus que tout, il faut agir, cesser de parler, de tergiverser, il faut montrer l’exemple sans attendre.

Les aberrations climatiques que nous constatons au quotidien, depuis quelques d’année, couplées aux informations météorologiques en France, en Europe et même au niveau mondial, devraient convaincre les plus sceptiques d’entre nous. La pollution provoquée par l’homme, même si elle n’en est peut-être pas l’unique cause, participe, pour le moins, à une période de réchauffement climatique inexorable pendant laquelle les phénomènes constatés actuellement ne feront que s’amplifier et s’aggraver si nous ne décidons pas d’agir.

Certes nous ne polluons individuellement que très peu en regard de la taille de la planète, mais nous sommes 7 milliards d’individus et nous serons 10 milliards en 2050. Nous polluons peu mais tous, à des degrés divers, tous les jours, dans toutes nos activités et partout dans le monde. Même sans activité, le seul fait de se protéger du climat participe à la pollution. Le seul fait même d’exister participe à la pollution, alors…

  • NON ce ne sont pas que les autres qui polluent! OUI, moi aussi, je pollue!
  • NON, ce n’est pas trop tard! OUI, je peux agir, car mon action, même minime, peut s’ajouter à celle de milliards d’autres individus pour une action globale rapide, forte et efficace, afin que cette évolution ne soit pas inexorable.
  • OUI, nos maisons, nos appartements, nos bureaux, nos commerces, nos écoles, nos hôpitaux…, bref, sauf exception, pratiquement tous nos bâtiments sont une source de cette pollution atmosphérique dont une des principales conséquences, au delà des problèmes de santé qu’elle engendre fréquemment, est le réchauffement climatique. Et cette pollution n’est pas insignifiante puisque l’ensemble des constructions représentent plus de 40% de la consommation d’énergie et plus de 20% de la production de CO2.
S’il est impossible d’éradiquer totalement la pollution qu’ils provoquent tout au long de leur cycle de vie, de leur conception à leur destruction pour cause de vétusté, nous devons faire en sorte de réaliser des constructions économes et de rénover nos bâtiments énergivores et polluants de manière à minimiser leur impact à tous les stades de leur existence. Nous devons même aller plus loin et agir de manière à ce que leur usage au quotidien soit bénéfique à tous, en produisant in-situ l’énergie dont ils ont besoin pour aboutir systématiquement à des … Constructions passives à énergie positive

Pour participer à la limitation de la pollution et à l’évolution d’une croissance nuisible vers celle d’une croissance bénéfique, nous devons tous, particuliers, entreprises, promoteurs, constructeurs ou architectes, au minimum être …


Actif pour construire Passif
Il n’en va peut-être pas encore de la survie des générations futures
mais sans aucun doute de leur qualité de vie