LaBastide - 1 - Les premières images du projet

LaBastide, une maison passive en béton cellulaire à Grenade près de Toulouse

Le dossier de Permis de Construire modificatif est prêt et va être déposé. Il faut espérer que le délai pour obtenir le nouvel arrêté sera bien plus court que celui du PC original qui a presque duré 6 mois. A seulement quelques jours près du maximum fixé par la règlementation lorsqu’il y a obligation de demander l’avis de l’architecte des bâtiments de France lors de l’instruction, le PC aurait été obtenu de manière tacite.

L’indice Bbio du nouveau projet est de 33 soit environ 69% du maximum autorisé puisque le Bbiomax à une valeur de 48. Cette exigence de résultat de la RT2012, la seule qui doit être précisée lors du dépôt du permis, est toujours largement remplie.

La version actuelle du PHPP donne un besoin de chauffage de 13,63 kWheu/m2SHab. Le besoin d’énergie finale sera limité autour de 5kWef/m2Shab si la construction est chauffée par un système thermodynamique efficace. La puissance de chauffage nécessaire est de 12,78W/m2Shab. Elle ne permet pas le chauffage de l’air sauf à surventiler très légèrement sans risque d’assèchement de l’air. Enfin le risque de surchauffe estival est nul du fait de la présence indispensable du pare-soleil qui doté d’un kit PV d’environ 3kWc produira de l’électricité destinée à l’autoconsommation.

Le dossier de permis de construire, le carnet ce croquis, le dossier de présentation, une maquette 3D SketchUp et la fiche projet qui récapitule les principales caractéristiques du bâtiment, dont les résultats du PHPP, sont disponibles dans la page documents de cette partie du site .
éviter les ombrages qui ne manqueraient pas de baisser les performances de la maison en réduisant les apports solaires.

La maison bioclimatique doit atteindre un niveau de performance thermique passif ou proche passif tel qu’elle ne nécessite qu’un chauffage de faible puissance notamment pour les longues périodes exceptionnelles de froid inhabituel et qu’elle ne produise pratiquement aucun CO2 en fonctionnement. Une partie de l’énergie dont elle a besoin doit être produite sur place pour baisser encore son impact écologique.

Pour atteindre cet objectif, le bâtiment bénéficie notamment :
• d’une volumétrie relativement compacte sauf pour la cuisine qui est excentrée mais ensoleillée
• d’une façade vers le jardin, bien orientée et très vitrée pour bénéficier des apports solaires en hiver avec pare-soleil pour les protections d’été
• de l’absence totale de vitrage sur les pignons du fait de la mitoyenneté qui permet, de fait, d’éviter les pertes de chaleur en hiver et les surchauffes en été
• d’une forte isolation en sol, murs et toit
• de menuiseries triple vitrage au sud comme au nord
• d’une VMC double flux très performante
• de capteurs thermiques en toiture côté jardin
• de capteurs photovoltaïques sur le pare-soleil

Les premières images du projet sont celles ci-après. Les façades sont tellement différentes qu’on pourrait croire qu’il s’agit de deux projets différents. Le coté pile, coté rue, est conçu pour s’intégrer dans la bastide. Le coté face, coté jardin, est conçu pour plaire au maître d’ouvrage.


Les infos et concepts

Vue ouest




Les infos et concepts

Vue nord




Les infos et concepts

Vue est




Les infos et concepts

Vue sud



Sommaire - Article suivant