Le chauffage par processeur

Le chauffage par processeur

Le besoin en énergie de chauffage des maisons performantes est de plus en plus faible. Au contraire, la part de l’énergie nécessaire aux besoins découlant de l’usage des nouvelles technologies est en forte croissance. La chaleur dégagée par ces appareils, notamment leurs processeurs, pourrait être suffisante pour produire une part de plus en plus importante de ce chauffage indispensable à notre confort. Fort de ce constat, l’idée de produire de vrais systèmes de chauffage basés sur la chaleur émise par les processeurs est née.

Regrouper plusieurs processeurs dans un appareil unique pourrait, dans le cas de bâtiments performants, notamment les maisons passives, fournir une puissance suffisante pour assurer notre confort. Un tel système ne serait-il pas toutefois une débauche faramineuse et inconsidérée de technologie, de connaissances, d’intelligence, de compétences et d’argent pour de simples radiateurs dont le rôle est déjà assuré par, par exemple, de vulgaires radiants électriques à bas coût?

L’idée, bien évidemment, ne s’arrête pas au seul fait de produire de la chaleur. Le principe est même considéré, au niveau européen, comme une technologie de rupture. Rien de moins.

Pour qu’un processeur chauffe, il faut qui soit en activité et la chaleur qu’il produit est d’autant plus importante que cette activité est intense. Plus le processeur fera de calculs et plus il chauffera donc la maison. Il devra faire un maximum de calcul en hiver et un minimum en été pour que la chaleur produite ne soit plus perceptible dans la maison à moins de le déplacer dans le garage ou une pièce annexe pendant cette période.

Le processeur a besoin de matière première pour fonctionner à plein régime : les données et les logiciels idoines. Les deux associés lui permettront de faire du calcul en grande quantité. Le but n’est évidemment pas de faire des calculs sans intérêt uniquement destiné à produire de la chaleur, ce qui serait vraiment ridicule. Il suffit d’être raccordé à internet, avec un débit rapide, pour récupérer les logiciels ainsi que les données du calcul et renvoyer les résultats, une unique image d’un dessin animé 3D par exemple. Plusieurs centaines de processeurs installés dans plusieurs centaines de maison qui calculent en parallèle des centaines d’images permettrons de récupérer les dizaines de milliers de fichiers nécessaires à la réalisation d’un film complet sans être obligé de passer par des centres de calcul dispendieux en énergie et très couteux à la construction comme à l’usage.

Ce n’est pas parce que les calculs sont fait « a domicile « qu’ils sont gratuits. La société à l’origine du concept, Qarnot computing vend bien évidement les résultats. Elle rembourse en échange la consommation électrique du radiateur électrique Q-Rad à ceux qui l’ont installé chez eux.

Quand ce système sera commercialisé, vous pourrez donc avoir, notamment dans les maisons passives, un chauffage totalement gratuit… A suivre donc…

Pour en savoir plus vous devrez vous rendre sur l’article « Voici le radiateur intelligent nouvelle génération » paru sur le site de Terraeco