9-5 - Compacité des bâtiments et architecture (V2017)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Ce nouvel article sur la compacité est essentiellement destiné à démontrer qu’une maison passive compacte n’est pas nécessairement un cube, très souvent jugé sans intérêt, mais une source de propositions architecturales dont la qualité peut être appréciée par tous. La quasi-totalité des projets présentés sur ce site pourrait d'ailleurs servir d’illustration. LaLauragaise dévoile, par exemple, une architecture plutôt classique alors que LaMalizarde ou LutevaOstal sont des projets bien plus modernes. Ces différences de volumétrie sont très marquées et pourtant les 3 bâtiments sont basés sur une forme compacte quasi identique de leur espace habitable.

LaLauragaise, une maison passive en béton cellulaire à Belbèze-de-Lauragais près de ToulouseLaMalizarde, une maison passive en béton cellulaire à Baziège près de ToulouseLuteva Ostal, une maison passive en béton cellulaire à Lodève près de Montpellier

Exemples de maisons passives très différentes conçues sur des bases géométriques compactes similaires

Incidence de la compacité

La conception d'une maison RT2012 implique un système de chauffage énergivore et polluant à changer tous les 10 à 15 ans. L’isolation renforcée, les fenêtres triple vitrage, la VMC double flux et le puits provençal hydraulique d'une maison passive, coûtent plus cher que ce système de chauffage, mais sont là à vie et ne nécessitent qu'un minimum d'énergie et de frais d'entretien. Le budget du projet ne permet pas toujours d'opter pour une telle solution même si elle est bien plus performante, moins onéreuse à long terme et bien moins polluante. Ce n'est pas pour autant qu'il faut renoncer. L'amélioration de la compacité du projet peut, entre autres, permettre sa réalisation.

Concevoir une maison passive compacte n'est pas une obligation. La définition des maisons passives est un concept global. Les défauts thermiques d'une prestation peuvent être compensés par les qualités d'une autre. Il en va bien sûr de la compacité comme de tous les concepts des maisons passives, mais, contrairement à la quasi-totalité des autres actions possibles, c'est une des seules qui permette d'améliorer les performances d'un bâtiment tout en baissant son prix de construction. Tel que précisé dans les précédents articles sur ce sujet, l'incidence de ce concept est donc primordiale. Au regard de ses énormes intérêts thermiques et financiers, il parait donc peu judicieux de s'en priver. La conséquence est bien sûr une architecture cubique de l'espace chauffé.

La qualité architecturale

La qualité architecturale d'un projet dépend bien sûr de sa volumétrie, mais aussi de celles de ses annexes et de leurs jonctions, du dessin de ses façades, de ses matériaux avec leurs textures et couleurs, des équipements extérieurs, de la végétation… bref une maison passive compacte ne se résume pas nécessairement, même si ça peut bien sûr être un choix, à l'image d'un cube simpliste qu'on lui reproche très souvent. La preuve avec le diaporama ci-dessous :

  • Compacité-01
  • Compacité-02
  • Compacité-03
  • Compacité-04
  • Compacité-05
  • Compacité-06
  • Compacité-07
  • Compacité-08
  • Compacité-09
  • Compacité-10
  • Compacité-11
  • Compacité-12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Exemple d'évolution de l'architecture d'une forme initiale cubique

La partie chauffée du projet, la maison passive proprement dite, est la même sur toutes les images du diaporama. En dehors de la protection solaire, la maison présente donc les mêmes performances thermiques dans tous les cas. D’un point de vue financier, il serait difficile de faire plus simple et donc moins cher que le projet présenté dans les premières images. Il est clair par contre que sur le plan architectural, ces premières images montrent un bâtiment qui n'a pas beaucoup d'attraits esthétiques contrairement aux dernières. Ce diaporama montre qu'un bâtiment à l'architecture initiale simple peut toutefois avoir un avantage considérable : il peut servir de base à un projet nettement plus évolué sur le plan architectural.

La compacité d'une maison passive
n'est pas un obstacle à la qualité de son architecture

Le prix de la qualité architecturale

Dans l'exemple du diaporama, le surcoût de la maison passive compacte seule n'est pas très important en comparaison à une maison RT2012 au chauffage high-tech thermodynamique. Les porches, l'atelier, l'abri de voiture, la terrasse, la piscine… sont au même prix quel que la maison soit passive ou non. La qualité de l'architecture est dans les deux cas au même prix.

L'essentiel de la différence de prix entre deux constructions
ne provient pas de leur qualité thermique, mais plutôt de leur qualité architecturale

Tous les équipements extérieurs présentent un énorme avantage : ils pourront en effet être réalisés ultérieurement à la condition que leur future réalisation ait été prévue dès le départ afin d'être vraiment réalisable le jour voulu. Une fois qu’ils seront construits, le problème de la qualité architecturale ne se posera plus malgré la simplicité initiale du volume de la zone chauffée. Le projet ne sera plus un simple cube sans grand intérêt architectural, mais une maison à l’allure moderne qui ne nécessitera que peu de chauffage en hiver et pas de climatisation en été.

Une conception compacte et une construction par étape permettent d'améliorer
la qualité thermique et la qualité architecturale d'un projet

Il est à noter que les porches constituent un élément d'équipement extérieur qui, contrairement à tous les autres, à un impact très important sur le confort. Leurs fonctions sont en effet souvent multiples. Ils améliorent la qualité architecturale. Ils protègent du soleil les baies devant lesquelles ils sont réalisés. Ils protègent de la pluie. Ils constituent parfois les balcons ou passerelles de l'étage. Ils peuvent servir de support à des panneaux thermiques ou photovoltaïques… En définitive, ils sont souvent indispensables parce qu’ils limitent fortement les risques de surchauffe en période estivale et même en intersaison, notamment en présence de grands vitrages bien exposés au sud. Protèger les vitrages du soleil devient ainsi leur fonction principale. Ils ne peuvent alors plus être considérés comme un surcoût parce que leur absence peut avoir pour conséquence une surchauffe fréquente de la maison avec parfois l'obligation de climatiser. Différer leur réalisation est en conséquence fortement déconseillé.

Les pare-soleil sont des éléments de confort indispensables aux maisons passives
Ils participent fortement à la qualité de leur architecture

Construire passif à tout prix, mais pas à n'importe quel prix

À réaliser un bâtiment autant le faire bien et pour très longtemps. Autant le faire passif. Si le budget initial ne permet pas de le réaliser immédiatement à ce niveau de performance, ce sera éventuellement possible en améliorant sa compacité et en acceptant un différé de construction de tout ou partie de ses équipements extérieurs qui n'ont pas d'impact important sur la performance thermique. Les deux réunis permettent simultanément une baisse et un différé d'une partie du montant de l'investissement. Le budget des travaux, dont la réalisation sera décalée dans le temps, pourra provenir au moins en partie des économies résultant de la faible consommation d'énergie de la construction.

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.

En résumé :

  • À construire une nouvelle maison, autant le faire bien et pour longtemps. Autant la faire passive.
  • Une maison passive n’est pas forcément un cube simpliste
  • La compacité et la construction par étape peuvent permettre la réalisation de maisons passives
  • La compacité et la construction par étape peuvent d'améliorer la qualité de l'architecture
  • Les pare-soleil sont indispensables aux maisons passives et peuvent contribuer fortement à la qualité architecturale
  • Que la construction soit passive ou non, la qualité de l’architecture représente un coût qui peut être très important


 Article précédent sur le sujet   Article suivant sur le sujet
 

Sur le même sujet
Compacité, taille et forme des constructions