4-6 - Les composants des maisons passives

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Rappel des critères

Le concept de « Maison passive » consiste à améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que la chaleur amenée par l’air neuf en provenance du réseau de la ventilation double flux soit capable d’assurer le confort les jours les plus froids de l’hiver.

Ce niveau de performance est atteint lorsque les critères « Maison Passive » ci-après sont respectés :

Les critères des maisons passives

Obligations de résultat

Les critères des maisons passives constituent des obligations de résultat qui peuvent être atteintes par n’importe quel moyen conforme à la réglementation du pays dans lequel le projet est réalisé.

Obligations de moyens

Aucun critère ne fixe d’obligation de moyens. La conception et le mode constructif sont libres.

Lors de la conception, l’orientation de la façade principale au sud et la compacité du bâtiment, par exemple et pour ne citer qu’eux, ne constituent pas des obligations de moyens mais leur prise en compte, dès les premières phases de la conception, facilitera grandement le respect des critères et surtout permettra une baisse des coûts de construction puisque la première améliore gratuitement les apports passifs tandis que la seconde réduit les déperditions en limitant la surface d’échange avec l’extérieur et donc les surfaces à isoler.

Lors du choix du mode de construction, la maçonnerie autant que le bois pourront être retenus avec toutefois deux remarques qui ne constituent pas non plus des obligations de moyens mais participent à l’amélioration simultanée du confort et à la réduction des coûts :

  • En climat chaud, les matériaux massifs seront favorisés pour éviter des réchauffements trop importants en été et les besoins inutiles de climatisation.
  • En région froide, le bois pourra être privilégié parce qu’il facilite la mise en œuvre d’isolation performantes avec des parois extérieures moins épaisses et une énergie grise plus faible.
Les prestations de fait

Malgré cette absence d’obligation de moyen, les calculs thermiques et l’expérience montrent qu’en Europe centrale, avec un climat continental, les critères Maison Passive ne peuvent être obtenus et maintenus que si les prestations suivantes, qui constituent les composants de fait des maisons passives, sont mises en œuvre :
  • L’isolation est suffisante et continue avec une conductance U <= 0,15W/m2K qui correspond à une épaisseur d’isolation variable de 20 à 30cm suivant sa qualité thermique
  • Les ponts thermiques sont supprimés ou minimisés en cas d’impossibilité de suppression de manière à être inférieur à Ψ <= 0,01 W/mK
  • L’isolation et assurée par l’extérieur parce que c’est le seul moyen de supprimer la quasi-totalité des ponts thermiques.
  • Les fenêtres sont à triple vitrage avec un coefficient de transmission thermique global, y compris déperditions liées aux châssis et à la mise en œuvres, Uw <= 0,85 W/m2K
  • Les portes doivent être de bonnes qualités thermique avec un coefficient de transmission thermique Ud <= 0,80 W/m2K
  • L’étanchéité à l’air est continue de manière à respecter l’obligation de résultat du critère
  • La ventilation est gérée par une VMC double flux avec un rendement η >= 75 %

Dans les pays plus chauds, les mêmes règles, constituées par les critères toujours et partout identiques, doivent être respectées mais le niveau de performance de chaque élément peut être réduit dans le but d’optimiser les coûts d’investissement. C’est, par exemple, le cas des menuiseries dont la qualité thermique peut être limitée à l’emploi de doubles vitrages parce que, malgré l’augmentation de leur coefficient de transmission thermique, dans un tel climat les apports solaires passifs sont généralement supérieurs aux déperditions par conduction. Cette assertion devra bien sûr être vérifiée par les calculs thermiques réalisés avec les logiciels spécifiques aux maisons passives, le PHPP, Passive House Planning Package.

Obligation de compensation

Les caractéristiques standards des composants des maisons passives n’ont qu’une valeur indicative non constitutive d’une obligation de moyen. La valeur mise en œuvre de chacun dépendra du niveau de performance des autres de manière à respecter tous les critères. Seuls les calculs permettront de déterminer leurs performances individuelles et croisées de manière à atteindre ces objectifs.

Une qualité thermique insuffisante sur une prestation devra être compensée par une amélioration sur une autre afin de respecter tous les critères « Maison Passive ». Le principe de condensation est une obligation de fait qui découle du concept.

Une isolation murale moins performante, par exemple, devra être compensée par une meilleure isolation de la toiture ou du sol, ou encore, par une amélioration des apports solaires passifs. Cette règle ne résulte que du calcul des besoins définis dans l’article « Les bilans thermiques » :

Besoins = Pertes par conduction + Pertes par ventilation - Apports solaires - Apports internes

La limitation a priori des besoins thermiques par la puissance maximale du système de chauffage implique que, dans cette formule, ce soient les autres facteurs de l’égalité qui soient adaptés. Puisque les apports internes ne sont pas contrôlables, la seule solution consiste à limiter les pertes par conduction et par ventilation tout en améliorant les apports solaires.

Récapitulatif des composants standards des maisons passives

Afin qu’un bâtiment atteigne les critères du label « Maison Passive » en Europe centrale, les moyens indicatifs à mettre en œuvres sont les suivants :

Les infos et concepts Maison Passive

Certification des produits

Les caractéristiques des matériels et matériaux définis lors de la conception, puis effectivement mis en œuvre sur le chantier, doivent être attestées par des documents officiels prouvant leurs qualités réelles. Ces justificatifs doivent provenir de tiers indépendants des fabricants et fournisseurs pour s’assurer de la réalité des prétentions affichées. Certains produits peuvent être certifiés par le Passivhaus institut en temps qu’élément parfaitement adapté aux maisons passives, dont les caractéristiques sont validées et parfois même déjà intégrées dans le logiciel PHPP.

L’utilisation de produits certifiés «Maison Passive» n’est pas un critère et ne constitue pas une obligation de moyens. Leur utilisation est toutefois recommandée et parfois même préférable pour s’assurer de la validité des informations fournies à leur propos.


En résumé :
• Les critères constituent des obligations de résultat
• Le standard Maison Passive ne définit aucune obligation de moyen
• Le niveau des prestations est propre à chaque projet et dépend de sa région de construction
• Les caractéristiques minimales des composants de chaque construction ne peuvent être déterminées que par le calcul PHPP


 Article précédent sur le sujet   Article suivant sur le sujet 
 

Sur le même sujet
Les maisons passives

  • 4-13 - Efficacité comparée des VMC double flux (A venir)