3-2-5 - La construction écologique et l'indépendance

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Pourquoi construire écologique ?

Raison 5-1 - L’indépendance énergétique

L’indépendance individuelle ou le droit à la liberté



Le droit à l’indépendance peut être individuel ou collectif. Les deux ne sont pas au même niveau mais ils sont fortement liés : il ne peut pas y avoir d’indépendance individuelle s’il y a dépendance collective dans un domaine particulier, alors que la dépendance individuelle peut exister même si l’indépendance collective est la règle.


La dépendance peut être physique, en cas d’handicap par exemple, psychologique comme pour l’addiction aux jeux, ou pire, à la fois physiologique et psychologique, telle celle provoquée par les drogues. Elle peut également être financière en cas de chômage. Elle est parfois vitale à court terme, comme avec les risques provoqués par l’alcoolisme ou, à long terme, comme dans le cas de la pollution qui agit souvent de manière imperceptible et indécelable par nos sens.

Dans le cas de l’énergie, notamment celle nécessaire au chauffage,
la dépendance est vitale mais les causes sont uniquement financière

L’homme ne peut survivre que dans des conditions climatiques dont les variations sont limitées. Son habitat doit, à minima, être en mesure de les satisfaire. L’énergie à été, depuis l’invention du feu, pratiquement le seul moyen, avec l’habillement, qui a permis de les atteindre en hiver. Cette habitude, qui résulte tant du besoin naturel de confort que de la facilité, peut, de plus en plus fréquemment, provoquer ce qu’il est convenu d’appeler pudiquement « la précarité énergétique ». En clair, c’est l’impossibilité de payer l’énergie nécessaire à l’établissement d’un confort minimal indispensable à la survie de ceux qui y sont confrontés. L’augmentation annoncée de tous les prix des énergies de toute nature, par la loi du marché et par l’épuisement des ressources aggravera fatalement le nombre de cas et leur gravité.

Le seul moyen de limiter ce problème, et même de l’éradiquer, consiste à ne mettre à disposition de chacun que des constructions, neuves ou restaurées, qui limitent considérablement les besoins d’énergie au quotidien, tout au long de leur longue durée de vie. Les constructions les plus écologiques et les plus efficaces de ce point de vue, telles que définies dans l’article « Qu’est-ce qu’une construction écologique ? », sont les constructions passives. Elles permettent de prévenir les risques de précarité énergétique en se prémunissant à l’avance tant des risques financiers que de pénurie à long terme.

Les maisons écologiques, qui plus est passives et à énergie positive,
assurent, dès leur conception, l’indépendance énergétique de leurs futurs occupants

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


En résumé :

  • Quels que soient les revenus, l’indépendance énergétique ne peut être assurée que par les constructions les plus efficaces en fonctionnement
  • Les constructions écologiques les plus efficaces sont les maisons passives à énergie positive


 Article précédent sur le sujet 

Sur le même sujet
Les constructions écologiques