7-2 - L'étanchéité à l'air et la conception (V2016)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Un bâtiment ne peut être de type Maison Passive que s'il est conçu dès le départ pour atteindre ce niveau de performance. Au-delà de la qualité bioclimatique du bâtiment, de l'isolation thermique continue sans pont thermique, de la qualité des fenêtres passives triple vitrage ou encore de celle de la VMC double flux, un point est capital : c'est celui de l'étanchéité à l'air. L'article précédent "Incidences de l'étanchéité à l'air en maison passive" explique qu'un défaut de ce point de vue a des conséquences particulièrement négatives. Les solutions à mettre en œuvre pour assurer l'étanchéité à l'air doivent être également prises en compte dès la phase de conception, pratiquement dès les premières esquisses.

Comme pour l'isolation, le volume chauffé doit être ceinturé par une enveloppe étanche en plan, mais aussi en coupe. Les prestations doivent être adaptées au type de construction. Dans le cas d'une maison passive :
  • les murs des façades doivent être étanches grâce au matériau utilisé, aux enduits dans le cas de murs maçonnés ou aux membranes éventuelles dans le cas de maisons à ossature bois
  • le toit doit être étanché par une membrane plastifiée
  • les menuiseries doivent être étanches et posées de manière étanche
  • les coffres de volets roulants doivent être étanches et isolés, sans fuite et sans pont thermique
  • les jonctions entre éléments d'un même matériau ou matériaux différents voient être étanchées avec des enduits ou des scotches spécifiques
  • les réseaux d'électricité, de télécommunication, d'eau potable doivent être étanchés à l'extérieur des fourreaux comme entre les fourreaux et les câbles ou canalisations qui y sont placés
  • les évacuations d'eau usée doivent être échangées à leur périphérie dans toutes leurs traversées des parois extérieures.

Toute solution permettant d'éviter un risque de défaut d'étanchéité
doit être privilégiée à celles qui peuvent régler le problème

Éviter une traversée de la barrière d'étanchéité d'une façade est plus facile que d'étancher la traversée. Pour simplifier l'étanchéité à l'air, toutes les solutions limitant les liaisons entre l'intérieur et l'extérieur doivent être mises en œuvre :

  • le positionnement des équipements sur les cloisons est préférable à leur positionnement sur les façades quand il n'y a pas de doublage
  • l'armoire électrique ou celle des nourrices de plomberie doivent être situées dans la zone chauffée pour limiter les traversées des parois de la zone chauffée aux seules adductions inévitables
  • la totalité des réseaux doit être située en zone chauffée
  • aucun réseau ne doit être situé en comble pour éviter les risques de fuite à chaque traversée de la membrane
  • les trappes d'accès aux combles doivent être étanches ou simplement supprimées quand c'est possible
Au-delà des prescriptions à mettre en œuvre, les entreprises doivent être formées pour limiter les défauts d'étanchéité à l'air. Elles doivent préparer leurs interventions sur les chantiers afin de respecter les solutions techniques préconisées par les concepteurs qui doivent eux-mêmes être en mesure de définir les solutions à mettre en œuvre.

Si la compétence et l'expérience sont indispensables, la motivation de chacun est capitale. Les remarques, entendues sur des chantiers, comme "je connais mon métier depuis plus de vingt ans, vous n'allez pas me l'apprendre", "Je ne suis pas pour l'étanchéité à l'air" ou encore "les maisons passives, je n’en ai rien à faire" doivent impérativement conduire à éliminer les intervenants indésirables quand c'est possible…

Chaque projet présente des particularités, mais globalement les défauts sont fréquemment les mêmes et les solutions à mettre en oeuvre se ressemblent forcément. La vidéo suivante fait le tour de ce qui doit être prévu pendant la phase de conception…




En résumé :

  • L'étanchéité à l'air doit être prévue dès la phase de conception et dans les documents fournis aux entreprises
  • Toute solution permettant d'éviter un risque de défaut d'étanchéité doit être privilégiée à celles qui peuvent régler le problème
  • La compétence, l'expérience et la motivation sont indispensables pour assurer une étanchéité à l'air de bonne qualité


 Article précédent sur le sujet   Article suivant sur le sujet 
 

Sur le même sujet
L'étanchéité à l'air

  • 7-4 - Le contrôle de l'étanchéité à l'air (A venir)
  • 7-5 - L'étanchéité à l'air en résumé (A venir)