6-7 - Inertie thermique et puits provençal (V2016)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives

En été, le confort est amélioré grâce à l'inertie thermique intérieure par absorption
L'inertie thermique intérieure ne fonctionne pas sans changement de température
L'inertie thermique ne peut pas fonctionner sans ventilation nocturne efficace

Telles sont le sont les conclusions des précédents articles de ce site sur l'inertie thermique des constructions, notamment des maisons passives. Le confort, l'inertie thermique et la ventilation, notamment la ventilation nocturne sont donc étroitement liés.

Améliorer simultanément l'inertie thermique et la ventilation permet d'améliorer fortement le confort. Il existe une solution qui, de par sa conception, permet d'atteindre simultanément ces deux objectifs à moindre coût. C'est celle qui consiste à réaliser un puits provençal hydraulique post VMC double flux.

Un puits provençal hydraulique apporte en effet une inertie thermique très importante par absorption à la construction à laquelle il est relié. Cette inertie, qui n'est autre que celle du sol, est équivalente à une inertie intérieure simplement déportée à l'extérieur de la partie habitable. Elle peut être très importante et souvent très largement supérieure à celle qu'il est possible de réaliser techniquement et financièrement dans la construction elle même. Elle n'a pas d'équivalent dans les constructions en bois.

Le principe de base d'un puits provençal étant de contrôler la surventilation des locaux, notamment en période de canicule, la deuxième condition pour améliorer le confort, celle qui consiste à améliorer la ventilation, est remplie de fait. Elle l'est d'autant plus que l'air neuf en provenance d'un puits provençal est plus frais que l'air extérieur et donc plus efficace pour améliorer le fonctionnement de l'inertie intérieure.

Réaliser un puits provençal hydraulique est la solution la plus efficace pour améliorer le confort
grâce à l'amélioration simultanée de l'inertie par absorption et de la surventilation mécanique

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


 Article précédent sur le sujet   Article suivant sur le sujet 
 

Sur le même sujet
La thermique