16-7 - Les calculs thermiques limitent les prix des maisons passives (V2017)

Le sommaire des infos et concepts des maisons passives
Le prix d'une maison passive optimisée dépend, entre autres, de sa forme, de sa taille et des choix techniques mis en œuvre ainsi que de son architecture. Même quand deux maisons de ce type ont tous ces points en commun, mais que leur situation géographique, leur altitude ou leur orientation varient indépendamment ou simultanément, l'une située sur le flan nord du massif des Vosges et l'autre au soleil de Hyères au bord de la Méditerranée par exemple, leurs prix varient aussi de manière très importante, car elles n'ont que très peu de points communs sur le plan thermique. L'une doit essentiellement protéger ses occupants du froid tandis que l'autre doit les protéger de la chaleur. Comparer leurs prix au m2 est totalement absurde. Respecter les indications de performance des parois du Passivhaus institut ou le critère de la puissance maximale de chauffage est souhaitable dans les Vosges où il est même peut être nécessaire d'aller au-delà, mais totalement irrationnel à Hyères. Les indications du Passivhaus institut sont faites pour le climat continental froid et le respect du critère du besoin maximum de chauffage est largement suffisant dans les climats chauds.

Ces remarques démontrent à elles seules que ce sont uniquement les calculs thermiques qui doivent conduire au choix des performances de chacune des prestations thermiques d'un projet notamment en fonction de sa localisation précise. Même lorsque les différences ne sont pas aussi marquées que dans l'exemple précédent, une construction qui respecte parfaitement la définition d'une maison passive coutera fatalement moins cher à Nice qu'à Lille, si, bien sûr, elle est conçue correctement. Réaliser les calculs thermiques est indispensable pour trouver les solutions les mieux adaptées au climat et ne pas augmenter considérablement les prix en prévoyant des prestations inutilement performantes là ou ce n'est pas nécessaire, mais aussi en évitant de recourir simultanément à la ceinture et aux bretelles quand une seule des deux solutions suffit.

Concevoir une maison passive consiste à limiter son prix en limitant ses performances au niveau du respect d'un seul des deux critères de chauffage, le besoin spécifique annuel ou la puissance maximale le jour le plus froid de l'année. La construction est alors optimisée sur les plans thermiques et économiques. C'est la base du concept Passivhaus. Aller au-delà est inutile et n'est pas conforme à l'esprit du label.

Les calculs thermiques permettent non seulement de vérifier qu'une maison sera bien passive, mais aussi de l'optimiser et donc d'éviter que son prix ne dérape et ne rendent ce niveau de performance inaccessible sur le plan économique.

Les calculs thermiques optimisent les prix des maisons passives


En résumé :

  • Seuls les calculs thermiques permettent de vérifier qu'une construction est réellement passive
  • Seuls les calculs thermiques permettent de définir le niveau des performances à atteindre sans aller au-delà afin de limiter le prix de construction


Article précédent sur le sujet   Article suivant sur le sujet
 

Sur le même sujet
Les prix de construction