9-5 - Compacité des bâtiments et architecture (V2017)

Réécriture complète…

Ce nouvel article sur la compacité est essentiellement destiné à démontrer qu’une maison passive compacte n’est pas nécessairement un cube très souvent jugé sans intérêt, mais une source de propositions architecturales classiques ou modernes dont la qualité peut être appréciée par tous. La quasi-totalité des projets présentés sur ce site pourrait d'ailleurs servir d’illustration…
Lire l'article…

9-3 - Compacité des bâtiments ou double peine (V2017)

Mise à jour…

Une maison passive doit être compacte parce qu’à surface habitable identique, la surface globale de toutes les parois extérieures déperditives est alors plus petite. Dans ce cas, les déperditions spécifiques sont plus faibles et les dépenses énergétiques minimisées au quotidien alors que, contrairement à l'habitude, le prix initial des travaux a pourtant été lui aussi réduit proportionnellement à la baisse des surfaces des parois malgré l'augmentation des performances thermiques
Lire l'article…

9-2 - Compacité des bâtiments et urbanisme (V2017)

À climat extérieur et caractéristiques techniques identiques, il est évident qu'il sera plus difficile de chauffer un grand logement qu’un petit en hiver, et qu'il sera plus difficile de le rafraîchir en été. Il nécessitera une plus grande puissance de chauffage ou de climatisation pour atteindre rapidement la température de confort désirée et, une fois celle-ci atteinte, il nécessitera plus d’énergie pour la conserver…
Lire l'article…

9-1 - Compacité des bâtiments et conséquences (V2017)

Les études sur la compacité des bâtiments résultent non seulement de la recherche d’économie d’énergie à long terme, mais également de la limitation simultanée des prix grâce à la diminution des surfaces des parois extérieures. Le facteur de compacité doit permettre de déterminer l'influence précise de la forme avec pour unique objectif d'orienter des concepteurs vers les solutions à privilégier pour atteindre ces objectifs…
Lire l'article…

16-2 - Effet de seuil thermique en maison passive (V2017)

Les calculs économiques de bâtiments, notamment des maisons passives, démontrent que le montant prévisionnel des travaux est impossible à déterminer correctement sur la base unique des prix au m2 habitable et de cette surface. Une estimation réaliste peut toutefois être obtenue rapidement sur la base du prix global d'un modèle similaire au projet et de son prix au m2 supplémentaire tel que précisé dans l'article « Estimations des prix de construction ». Malgré des estimations plus fiables, les erreurs peuvent encore se mesurer en dizaines de milliers d’euros quand le kilowatt heure à économiser pour respecter le critère maximal du besoin de chauffage des maisons passives, implique un changement de conception, notamment un changement d’équipement, de matériau ou pire encore, de mode de construction…
Lire l'article…

16-1 - Estimations des prix de construction (V2017)

Sachant qu’une maison de 100m2 habitables vaut 150k€TTC, combien vaut une maison d’une surface de 150m2 strictement indique par ailleurs ?

La réponse à cette question sera quasiment toujours la même : le prix de la petite maison étant de 150k€TTC pour 100m2, soit 1500€TTC/m2, celui de la grande sera de 150m2*1500€TTC/m soit 225k€TTC. Cette estimation est elle vraie ou fausse?
Lire l'article…

2-3 - Trajectoires solaires (V2017)

Dès l’école primaire, et pendant toute la scolarité, on vous a appris, comme à moi d’ailleurs, que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. On nous a également expliqué que le soleil est à la verticale à midi en été. Certaines décisions sont même peut-être prises en fonction de ce savoir parfaitement établi et qui, pourtant, est parfaitement…
Lire l'article…

5-4 - L’intérêt insoupçonné des sas (V2017)

Les concepts bioclimatiques et passifs n’impliquent pas nécessairement la mise en œuvre d’un sas qui présente pourtant des intérêts très largement sous-estimés, notamment en construction passive.

Lire l'article…

9-6 - Compacité des bâtiments et éléments d'architecture

Les études sur la compacité des bâtiments, de type maison passive ou non, touchent généralement à la globalité de la forme mais rarement, pour ne pas dire jamais, à l’influence des éléments d’architecture tels les renfoncements ou avancées qui participent au plan et à la volumétrie de la construction…
Lire l'article…

9-4 - Compacité des bâtiments et prix de construction

La compacité, beaucoup en parlent mais sans vraiment préciser son intérêt et, surtout, en le sous-estimant très largement. Les articles « Compacité des bâtiments et conséquences » et « Compacité des bâtiments ou double peine » définissent la notion de compacité pour le premier et la nécessité de la mettre en œuvre pour le second…
Lire l'article…

9-7 - Taille des bâtiments et conséquences

Le coefficient de compacité des constructions telle que définie dans l’article « Compacité des bâtiments et conséquences » est, à forme identique, indépendant de la taille de la construction. En d’autres termes, deux constructions strictement homothétiques, dont toutes les dimensions sont augmentées ou réduites dans les mêmes…
Lire l'article…

9-8 - Forme des bâtiments et conséquences

La forme d’une construction, passive ou non, ou plutôt la proportion entre sa surface habitable et celle de ses parois déperditives est caractérisée par son coefficient de compacité défini dans l’article « Compacité des bâtiments et conséquences ». À forme identique, ce ratio est invariable quelle que soit la taille du bâtiment…
Lire l'article…

3-1 - Qu'est-ce qu'une construction écologique ?

Soyons clairs d’entrée : il n’existe pas de définition globale des constructions écologiques communément admises par tous. Les concepts sont tellement multiples et variés qu’ils ne sont même pas nécessairement liés entre eux…
Lire l'article…

3-2-5 - La construction écologique et l'indépendance

Le droit à l’indépendance peut être individuel ou collectif. Les deux ne sont pas au même niveau mais ils sont fortement liés : il ne peut pas y avoir d’indépendance individuelle s’il y a dépendance collective dans un domaine particulier, alors que la dépendance individuelle peut exister même si l’indépendance collective est la règle…
Lire l'article…

3-2-4 - La construction écologique et le principe de précaution

Si vous trouvez, dans la nature, un fruit que vous ne connaissez pas, allez vous le manger ? Si vous allez à la cueillette des champignons, allez vous ramasser tous ceux que vous trouverez ? Bien évidemment, la réponse est généralement non dans ces 2 cas et les exemples pourraient être très nombreux dans bien d’autres domaines que celui de la nourriture…
Lire l'article…

3-2-3 - La construction écologique et la loi

L’histoire récente de l’homme et l’amélioration continue de ses connaissances l’ont conduit à prendre conscience de son impact sur l’environnement puis des risques qui en découlent et, en définitive, de l’obligation de le protéger. Cette prise de conscience a aboutit à la Charte de l'environnement dont la valeur juridique est au même niveau que…
Lire l'article…

3-2-2-2 - La construction écologique et l'effet de serre (suite)

La responsabilité de l’homme sur la modification du climat est avérée, c’est la conclusion de la première partie du chapitre sur l’effet des serres. Cet impact sur le climat résulte de multiples activités telles la construction, le transport, l’agriculture ou l’industrie. Cette deuxième partie sera limitée au centre d’intérêt de ce site, à savoir, les constructions…
Lire l'article…

3-2-2-1 - La construction écologique et l'effet de serre

L’effet de serre justifie, à lui seul, la nécessité des bâtiments écologiques, les constructions qui minimisent en permanence l’usage de l’énergie, parce que leur consommation globale représente environ 43 % de la consommation totale Française et que la production de CO2 qui en résulte atteint approximativement 31% des émissions totales…
Lire l'article…

3-2-1 - La construction écologique et le sens de l'histoire

Le sens de l’histoire est la première des dix raisons qui ont été retenues pour justifier de la nécessité des bâtiments écologiques, les constructions qui minimisent le plus l’usage de l’énergie du jour ou elles ont été envisagées jusqu’au jour ou elles seront déconstruites pour cause de vétusté…
Lire l'article…

8-2 - Confort thermique d'hiver et d'été

Le concept « Maison passive » est basé, dès la phase de conception, sur l’efficacité énergétique. Le confort doit, entre autre, y être assuré par la qualité de l’isolation dont le niveau doit permettre de se passer de tout système de chauffage classique contrairement aux constructions habituelles, mal isolées par l’intérieur, dans lesquelles se rôle…
Lire l'article…

8-1 - Une approche globale du confort

Les constructions certifiées « Maison passive », sans système de chauffage classique, peuvent-elles assurer le confort ? Mais au fait, c’est quoi le confort ? Comment le ressent-on ? De quoi dépend-il ? Quel niveau faut-il atteindre ? Ce niveau est-il le même pour tout le monde ? Ces questions déjà nombreuses, exposées dans les premiers articles de ce site…
Lire l'article…

3-2 - Pourquoi construire écologique en 10 raisons ?

Savoir ce que sont les constructions écologiques, n’est pas très utile si les raisons qui ont conduit à leur construction ne présentent que peu d’intérêt. Alors, pourquoi construire écologique ? Est-ce simplement par intérêt idéologique, par conviction écologique personnelle développée sur la base d’une limitation de la pollution provoquée par…
Lire l'article…

10-5 - L'isolation protège aussi en été

L’isolation, si possible sans pont thermique, est l’avenir des économies d’énergie et, par voie de conséquence, celui des économies financières et de la limitation de la pollution des bâtiments. Telle est la conclusion de l’article « Pourquoi isoler un bâtiment » qui est encore, fort malheureusement, loin d’être une évidence pour tout le monde…
Lire l'article…

10-4 - Comment isoler un bâtiment ?

S’isoler du climat extérieur est indispensable à notre survie. Sauf à vivre dans un climat très clément et relativement stable toute l’année qui pourrait assurer un confort normal sans pratiquement aucune source d’énergie, ce qui est particulièrement rare, ce rôle doit être assuré par nos constructions. L’assurer au plus froid de…
Lire l'article…

10-3 - Les Français ont adopté ITI

La prononciation de ce titre racoleur vous rappelle peut-être, c’était en tout cas l’objectif, un film de Steven Spielberg de 1982, dans lequel les lettres E et T, initiales d’Extra-Terrestre, se prononcent à l’anglaise «ITI», sigle qui est utilisé en France en temps qu’acronyme des termes «Isolation Thermique par l’Intérieur». La comparaison n’est pas…
Lire l'article…

10-2 - Pourquoi isoler un bâtiment ?

Un des besoins vitaux de l’homme est la nécessité d’un confort minimum résultant de son évolution alors qu’il n’a aucun moyen physique lui permettant de s’auto-protéger des aléas de la nature. Pourtant ce besoin est aussi fondamental que ceux de respirer, boire, manger ou dormir. Ils sont d’ailleurs tous totalement liés parce que…
Lire l'article…

10-1 - Qu'est-ce qu'un isolant thermique ?

L’efficacité thermique d’un matériau, notamment son isolation, sa capacité à limiter les échanges de chaleur entre ces 2 faces, ne peut pas être justifiée sur les bases d’une opinion infondée mais uniquement sur celles de la connaissance et de la rigueur de la physique. Le problème est que les certitudes ont la vie dure même, et peut être surtout, lorsqu’elles…
Lire l'article…

5-2 - Investir plus pour gagner plus…

Travailler plus pour gagner plus est un slogan des dernières élections présidentielles qui s’avère souvent vrai, mais, les activités qui rapportent le plus n’étant pas forcément celles qui nécessitent de travailler plus, il peut parfois s’avérer faux. Le dilemme est posé. Dois-je travailler plus pour gagner plus ou trouver une activité qui…
Lire l'article…

5-1 - Recette pour concevoir un bâtiment passif

Tout bâtiment parvient, relativement facilement, à protéger ses occupants de la pluie, du soleil ou du vent. Cette protection n’est généralement pas suffisante pour que le confort soit effectif puisqu’il faut atteindre certaines conditions de température, d’humidité et de stabilité de l’ambiance intérieure pour que ce soit le cas. Dans la très grande…
Lire l'article…