Iris2016 - 5 - Réduction du besoin de chauffage d'un facteur supérieur à 20

Iris2016, une rénovation passive à Saverdun au sud de Toulouse près d'Auterive et de Pamiers en Ariège
Dans l'état actuel, la maison Iris2016 est une épave thermique. Elle va devenir une vraie rénovation passive, avec un bilan thermique optimisé finalement assez proche du niveau maximum qu'il est admis d'obtenir en construction neuve. Si tous les ponts thermiques ne peuvent pas être supprimés, toutes les déperditions par conduction au travers des parois seront très fortement réduites. Le peu d'isolation de la toiture existante sera remplacé par plus de 48cm de ouate de cellulose soufflée. L'ITI, l'isolation thermique par l’intérieur des façades, totalement inefficace, sera remplacée par une isolation thermique extérieure, une ITE de 20cm de polystyrène expansé protégés par un enduit de type revêtement plastique épais, un RPE. L'isolation de sol, totalement inexistante, sera réalisée grâce à 16cm de polyuréthane incombustible protégé par un faux plafond en plaques de plâtre dans le sous-sol. Les menuiseries passeront au triple vitrage et la VMC actuelle non fonctionnelle sera remplacée par une VMC double flux couplée à un puits provençal post VMC. Ce dernier ne sera réalisé que si l'eau est bien présente dans le puits qui sera réalisé prochainement.

L'ensemble de ces prestations permet de passer d'un besoin de chauffage annuel situé entre 400 et 500kWhu/m2Shab/an à environ 20kWhu/m2Shab/an.

Le facteur de réduction du besoin de chauffage d'Iris2016 sera supérieur à 20

Le choix des matériaux découle du budget de l'opération et des seules solutions thermiques possibles pour atteindre le niveau passif en rénovation. Le polystyrène pourrait être abandonné au profit de la fibre de bois, ou d'un autre isolant biosourcé, mais le budget ne le permet pas. Le polyuréthane ne peut en aucun cas être remplacé par un autre isolant parce que les fenêtres du sous-sol et la porte du garage seraient en partie noyées dans un autre matériau isolant, dont la résistance thermique équivalente impliquerait fatalement une épaisseur bien supérieure.

Ces choix et les prix de construction ont conduit à modifier le look définitif du projet. Le bardage bois a en effet été abandonné au profit d'un enduit sur la totalité des façades. Le seul bois visible sera sous les avancées de toiture.

L'escalier droit actuel dont les marches sont très inclinées suite à un mouvement de sol va être démoli. Il sera remplacé par un escalier comportant un quart tournant et des jardinières décoratives.

Le dossier de présentation du projet qui prend en compte ces changements est en ligne sur la page documents de cette partie du site. Les images 3D de l'état futur sont jointes ci-après.


Iris2016 - Vues photoréalistes - Est
Projet - Vue 3D - Est



Iris2016 - Vues photoréalistes - Sud
Projet - Vue 3D - Sud



Iris2016 - Vues photoréalistes - Ouest
Projet - Vue 3D - Ouest



Iris2016 - Vues photoréalistes - Nord
Projet - Vue 3D - Nord


Sommaire   Article précédent   Article suivant