LaSeillonne - 1 - Présentation du projet

LaSeillonne, logo des actualités
Au premier abord, le terrain du projet de LaSeillonne ne semblait pas du tout adapté à la réalisation d’une maison passive. Sa forme hors norme, avec un accès très long et une pente de 18% vers le nord, était en contradiction avec les bases du concept et les options indispensables pour baisser le prix de construction du projet. Après une visite sur site, la qualité exceptionnelle du paysage, l’emplacement aux portes de Toulouse ainsi que le prix de l’assise foncière ont pourtant conduit à confirmer ce choix.

Le programme du projet a simplement été changé. La maison aura un étage comme prévu, mais le garage extérieur passe au sous-sol afin de compenser la différence de niveau entre le sud et le nord de la future maison.

La forme très particulière du terrain, son vallonnement, ses pentes mal orientées, ainsi que la présence d’une piscine et de nombreux arbres de qualité ont considérablement limité les zones utilisables malgré son importante surface

L’objectif étant de bénéficier d’un maximum d’ensoleillement tout en évitant de toucher aux arbres, la maison ne peut en effet être située qu’au point haut du terrain avec une terrasse permettant d’accéder directement à la piscine. Cette situation permet de limier les ombres propres du terrain et les ombres portées de l’environnement. Elle limite le nombre d’arbres à abattre.

La construction est prévue avec un étage afin :
  • d’améliorer l’ensoleillement grâce à la hauteur,
  • de limiter l’emprise au sol divisée par deux par rapport à une maison de plain-pied
  • de réduire l’impact sur l’arrachage des arbres et
  • d’améliorer ses performances thermiques grâce à sa compacité.

Les premières images de cette future maison Toulousaine revisitée et modernisée sont visibles ci-après.


LaSeillonne - Vue sud-est - V1

Vue sud-est



LaSeillonne - Vue sud-ouest - V1

Vue sud-ouest



LaSeillonne - Vue nord-ouest - V1

Vue nord-ouest



LaSeillonne - Vue nord-est - V1

Vue nord-est


 Sommaire